Les étapes qui font l’évolution du couple 2 :

DE LA DIFFÉRENCIATION A L’ENGAGEMENT AMOUREUX

1. La différenciation ou comment «se retrouver soi» dans le couple .

Quand le couple dure, vient le temps où le quotidien confronte les modèles de l’un à ceux de l’autre . Ces modèles étant issus de l’histoire personnelle, de l’enfance, de l’éducation, des modèles parentaux de chacun . Les différences se vivent au départ sur des petites choses de la vie quotidienne qui finissent par agacer, énerver, puis devenir insupportables . Tout ce qui paraissait acceptable parce «qu’on était amoureux» ne l’est plus . Ce deuxième temps du couple remet en cause les images idylliques que chacun a de l’autre mais aussi ce qui avait été projeté sur le couple idéal .

Tous les couples vivent cette étape au bout d’un temps de vie commune qui est propre à chacun . Cette période est indispensable pour que chacun regarde l’autre tel qui est avec ses qualités mais aussi avec ses défauts et ses limites . Le couple met aussi à l’épreuve les parts d’ombre, les fragilités, les failles de chacun face aux attentes de l’autre . Sortir de la fusion (1+1=1, toi+moi = nous ) pour se différencier (1 + 1 = 1 + 1) n’est pas toujours aisé et acceptable pour le couple . Selon les événements de la vie, le couple s’en accommodera plus ou moins . Il est fréquent que pendant un temps l’attention soit un temps concentrée ailleurs – travail, éducation des enfants – en maintenant le plus possible le temps de l’illusion sans avoir forcément pris le temps de penser à deux à un projet de vie qui permette l’équilibre de chacun, de réfléchir à ce que chacun est prêt à offrir dans ses richesses, à investir pour nourrir le couple (un + un = trois : toi, moi et notre couple) .

Certains événements de la vie vont ramener l’un ou les deux membres du couples à une sensation de déséquilibre mettant au jour les frustrations mises de côté . Les incompréhensions, les doutes, s’installent, et cette période où chacun doit s’aménager, s’adapter à la personnalité de l’autre est souvent vécue comme la fin de l’amour, ou il est mal interprété : «au début l’autre n’était pas comme cela , il a menti, il m’a trahi».

Ces difficultés sont très souvent des motifs de consultations où chacun peut s’exprimer, s’écouter . Le respect des différences fondamentales des deux partenaires développe la liberté de chacun . Pour consolider le couple, il est indispensable de sortir de cette fusion des premiers temps de la rencontre où «on fait tout ensemble, on pense la même chose » pour que chacun puisse continuer à nourrir le couple avec son individualité .

Cette période de différenciation est celle où chacun se reconnecte avec sa personnalité, fait plus ou moins inconsciemment le point sur ses propres envies, projets, passions qui sont différentes de l’autre, sur ce qui a été mis de côté pour vivre la fusion des premiers temps . C’est aussi le temps où pour défendre ses propres intérêts chacun peut avoir tendance à tirer la couverture à soi, chacun tente de prendre le pouvoir à sa manière au risque de ne plus pouvoir entendre les besoins de l’autre, au risque de ne pas accepter sa manière de voir, de faire .

La confrontation avec la réalité amène alors les partenaires à prendre à ce stade des décisions, à s’engager, à faire le choix d’aimer ou non l’autre pour ce qu’il est et non pas seulement pour tout ce qu’il donne .

2. L’engagement amoureux : construire avec le couple

S’engager, c’est prendre la responsabilité de mettre le meilleur de soi pour se rendre heureux et rendre l’autre heureux, pour cultiver la relation du couple . Le couple est comme une plante, pour qu’elle pousse et devienne belle, il faut la nourrir, lui apporter des soins régulièrement pour éviter de la voir végéter ou mourir . Cela passe bien évidemment par ce qui est important pour chaque partenaire dans la relation à deux .

Tout le travail difficile pour inscrire le couple dans la durée consiste à trouver une harmonie entre les deux personnalités, à composer avec l’autre : «l’autre n’est pas moi, il n’est pas comme je me l’imaginais, il a ses défauts, il peut me décevoir, mais je l’aime quand même» .

Mais pour aimer l’autre, il faut d’abord s’aimer soi-même et accepter de voir ses manques, ses propres failles . Réaliser les siennes face à l’autre peut s’avérer difficile ; car il faut être clair sur le fait que l’autre ne peut répondre à tous nos besoins, à toutes nos exigences, à toutes nos difficultés : l’autre ne peut faire à notre place . Il y a beaucoup de points liés à notre histoire, notre personnalité qui ne peuvent être réglés que par nous même . L’autre ne peut combler notre manque .

Le couple c’est comme trois personnes qui font un parcours en barque : pour rester hors de l’eau et naviguer longtemps et le plus possible en eaux paisibles, il est indispensable de maintenir l’ équilibre en prenant soin de soi, de l’autre, du couple, en composant avec les caractères de chacun tout en étant attentif à ce que chacun s’y retrouve, en étant unis pour braver les tempêtes .

Si vous voulez en savoir plus, vous pouvez consulter les articles suivants:

La crise conjugale

Les étapes qui font l’évolution du couple 1 : L’état amoureux

 

Lectures qui peuvent vous intéresser:

Qui sont ces couples heureux ? Surmonter les crises et les conflits du coupleYvon Dallaire (Auteur) – Paru en octobre 2007

Couple rêvé couple réel . De l’état amoureux à l’amour – Carolle & Serge Vidal-Graf (Auteur) Paru en juin 2016 – (téléchargement gratuit)

Le code secret du couple. Passer du « On » au « Nous », du « ou au « et », du « tu » au « je » Marie-Hélène Flye Sainte-Marie, Yvonne Bruel

Comment continuer à se parler, à s’aimer, à se désirerCaroline Kruse Marabout – Paru le : 11/09/2013

De la dépendance amoureuse à la liberté d’aimer – Hélène Roubeix – Eyrolles – Paru le : 22/05/2008

Laisser un commentaire