L’arrivée d’un enfant : du bonheur mais pas toujours facile à vivre. Article 1

Pour tout parent, que ce soit en solo ou en couple, l’arrivée d’un nouveau-né, même si elle est source de joie,

est aussi source d’inquiétudes, elle bouscule les repères du quotidien et mobilise des émotions qui peuvent parfois être déstabilisantes .

L’enfant est là, avec sa personnalité et sa manière bien particulière de réclamer la protection et l’amour de ses parents . Et tout ce qui a été pensé, imaginé, rêvé, programmé pendant la grossesse doit être réajusté.

Ce temps de la grossesse est plus ou moins chargé d’ambivalences, d’angoisses pour chacun des deux parents et pour compliquer le tout elles ne peuvent pas être du même registre . La femme vit des transformations physiques, l’embryon puis le fœtus grandit dans son ventre provoquant des sensations qui lui permettent de développer son sens de la maternité, de se préparer à l’accueil de l’enfant . Alors que le conjoint, s’il y a, est à côté, il attend la naissance, et sans l’invitation de sa compagne, il peut s’avérer difficile pour lui de s’immiscer dans la relation intime qui s’installe au fur et à mesure des mois entre elle et le fœtus . Nombreuses sont les occasions pour le couple de se rapprocher de partager ce qui les étonnent, les questionnent, ou au contraire d’amplifier les incompréhensions, les tensions jusqu’à prendre une certaine distance . Il n’est pas toujours facile d’oser se confier à l’autre sur ce qu’il ne peut ressentir de la même façon .

Dans notre société, la grossesse est considérée comme un heureux événement et à fortiori si « tout se passe bien » et c’est un discours qu’il est difficile de contredire que ce soit au sein du couple ou dans son environnement familial ou amical.

L’accouchement met en scène des moments forts plus ou moins prévus qui s’inscriront définitivement dans la mémoire de chaque parent individuellement et selon le cas, dans celle du couple, participant ainsi aux moments clés de son histoire . C’est un moment intense, parfois douloureux qui fait partie des situations qui peuvent susciter des divergences et des ressentiments . Le regard que porte chacun sur l’autre change .  Avec le couple, il y a désormais le père et la mère dévoilant un autre aspect de la personnalité de chacun . De la même façon, les relations de chacun avec les familles d’origine évoluent . Les enfants sont devenus parents tout en restant enfant de leurs parents . La mère ou le couple devient famille . L’arrivée de l’enfant vient réactiver pour chacun sa propre enfance . Devenir parent est un vrai challenge : réussir à être un « parent suffisamment bon », faire aussi bien que ses propres parents voir mieux ou au contraire ne surtout pas faire comme eux pour ne pas faire revivre à son propre enfant de mauvais souvenirs personnels .

Vers l’article 2 / Vers l’article 3